man on cell phone while driving
man on cell phone while driving

Gérer les risques associés à la distraction au volant en tant que conducteur6 minutes de lecture

Que vous conduisiez une limousine, un limobus ou un autre type de véhicule, votre travail consiste à transporter des passagers à leur destination de façon sécuritaire. Bien qu’un conducteur doive concentrer toute son attention sur la route, des distractions comme de la musique forte et des passagers turbulents peuvent provoquer des situations dangereuses sur la route. Pour assurer une expérience agréable aux clients, les conducteurs doivent apprendre à gérer de façon rapide et sécuritaire les situations pouvant causer des moments d’inattention.

Les recommandations suivantes peuvent aider à gérer et, de ce fait, à réduire les risques liés à la distraction au volant :

1.      Sensibilisation

Il importe de sensibiliser les conducteurs à l’augmentation des accidents causés par la distraction au volant ainsi qu’aux façons dont celle-ci peut mettre leur vie et celle de leurs passagers en danger. Les statistiques ne mentent pas : quelques secondes d’inattention suffisent pour augmenter considérablement le risque d’accident.

2.     Programmes de formation

Il convient d’offrir aux conducteurs un programme de formation sur la prévention des collisions qui inclut des scénarios décrivant les comportements des passagers pouvant causer de la distraction au volant. La formation peut aborder les points suivants :

  • Comment identifier les passagers potentiellement turbulents
  • Comment gérer les passagers dont le comportement est une source de distraction
  • Comment faire respecter les règles de bonne conduite dans le véhicule avec fermeté et professionnalisme

3.     Politiques à l’intention des passagers

Il faut expliquer clairement aux passagers les conséquences qui découlent du non-respect des règles de bonne conduite pour s’assurer qu’ils les ont compris et qu’ils les acceptent en signant le contrat de service. Le conducteur peut également fournir plus d’information sur ces règles avant l’embarquement des passagers; il peut aussi rappeler à ces derniers qu’ils sont responsables de leurs actes et qu’en cas d’inconduite, ils pourraient mettre en danger leur propre sécurité. Lorsque des passagers commencent à être un peu trop turbulents, le conducteur peut leur donner un avertissement.

4.     Tolérance zéro à l’égard de la drogue ou de l’alcool

Les comportements agressifs et l’indiscipline ne doivent pas être tolérés. Le conducteur doit appliquer rigoureusement la politique établie par l’entreprise ainsi que les lois applicables en matière de consommation d’alcool. Enfin, le conducteur doit veiller à informer les passagers qu’il est absolument interdit de fumer ou de faire usage de drogues illégales à bord du véhicule.

5.     Faire preuve de jugement

La principale responsabilité du conducteur consiste à transporter tous les passagers du véhicule de façon sécuritaire. Si une perturbation quelconque entraîne de la distraction ou nuit aux activités du conducteur, ce dernier peut stationner le véhicule dans un endroit sécuritaire jusqu’à ce que le problème soit résolu. Si un passager devient agressif et que le conducteur se sent menacé, il doit communiquer avec les autorités pour obtenir de l’aide afin de régler le différend.

L’importance de gérer les communications avec les conducteurs

Parvenir à communiquer avec le conducteur pendant qu’il est sur la route est un problème important dans le secteur du transport de passagers. Les conducteurs doivent respecter la législation en vigueur dans leur province et éviter l’utilisation d’appareils électroniques portatifs (p. ex. téléphones cellulaires, tablettes et ordinateurs portatifs) au volant : le conducteur doit concentrer son attention sur la route et non pas sur des écrans d’affichage.

Les conducteurs doivent être informés, au moyen de la formation qui leur est offerte et des politiques internes de l’entreprise, qu’ils ne doivent pas utiliser d’appareil portatif, qu’il y ait ou non un passager dans le véhicule. Un court énoncé de politique peut être inclus dans la trousse d’information du conducteur; cet énoncé sera ensuite conservé dans le dossier du conducteur.

Parfois, les répartiteurs ou les gestionnaires du parc de véhicules doivent communiquer immédiatement avec un conducteur. Cependant, le conducteur ne doit pas enfreindre la loi et mettre ses passagers en danger dans le but de répondre à un appel. Les communications doivent à la fois être sécuritaires et permettre de répondre aux besoins opérationnels de l’entreprise.

On peut éviter ce dilemme grâce à une bonne planification des communications :

Appels de contrôle fréquents (si cela est possible)

Le conducteur et le répartiteur doivent se parler régulièrement pour se transmettre les mises à jour ou les changements requis. Les heures d’appel peuvent varier en fonction de l’horaire de débarquement ou de prise en charge des passagers. Bien que cela ne soit pas toujours possible dans le cas des conducteurs de limousine, une politique pourrait être mise en place afin d’exiger que les conducteurs téléphonent au répartiteur une fois qu’ils sont arrivés à destination et qu’ils ont fait descendre les passagers. Le conducteur et le répartiteur auraient ainsi la possibilité de se transmettre des renseignements importants.

Si le répartiteur doit parler directement au conducteur, l’entreprise pourrait adopter une politique pour avertir le conducteur. Ainsi, un premier appel sans message vocal suivi immédiatement d’un autre appel avertirait le conducteur qu’il doit communiquer avec le répartiteur dès que possible. Le conducteur doit toujours être honnête envers le client en l’avisant qu’il doit communiquer avec le répartiteur.

Technologies mains libres

Les dispositifs mains libres intégrés aux véhicules et les casques Bluetooth peuvent constituer des moyens de communication efficaces. L’utilisation des technologies mains libres permet au conducteur de communiquer rapidement avec le répartiteur et de recevoir les plus récentes informations dont il a besoin, tout en présentant très peu d’inconvénients pour les passagers.

Télématique

La télématique ou un logiciel GPS est une autre solution pouvant être envisagée pour les parcs de véhicules de passagers. Essentiellement, la télématique est une technique qui permet d’envoyer, de recevoir et d’enregistrer de l’information liée à des objets éloignés (comme des véhicules) au moyen d’appareils de télécommunication. La télématique peut fournir des données en temps réel sur l’état et l’emplacement d’un conducteur, ce qui élimine le besoin de téléphoner à ce dernier.

Avez-vous la protection nécessaire?

Malgré tous vos efforts, il arrive que les choses tournent mal. C’est là qu’une assurance appropriée pourrait vous être utile. Pour savoir en quoi une assurance adaptée à vos besoins peut vous aider à protéger votre entreprise, vos employés et votre rentabilité, visitez notre page consacrée à l’assurance pour les fournisseurs de services de transport de passagers dès aujourd’hui!

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements contenus dans le présent document. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de l’utilisation de ces renseignements.
Demander une soumission

    Nous joindre

      Nous joindre

      Bienvenue
      chez Northbridge Assurance

      Veuillez confirmer votre emplacement pour profiter d’une expérience optimale.